Vient de paraître

Das Feuer, l’album de Joe.G Pinelli et Patrick Pécherot (éditions Casterman) revisite Le Feu, célèbre roman d’Henri Barbusse. Sur une idée de Pinelli : se colleter à un de ses chapitre les plus saisissants, « La corvée », transposée dans l’armée allemande, Noir, violent, déchirant. Au-delà de sa fulgurance graphique, l’entreprise résonne comme un cri européen et pacifiste à l’heure où, cent ans après 1918, les vieux démons semblent de retour.
« Das Feuer nous prend aux tripes, écrit Emilie Druihle, dans le magazine Page des libraires. À travers la guerre, c’est un message de paix universelle que les auteurs nous livrent ! Une bande dessinée qui nous marque et emporte tout sur son passage. »