Une plaie ouverte

- 2015 -

1870, la défaite de Sedan scelle la guerre franco-prussienne. Dans Paris assiégée, l’heure de la Commune va sonner. Une bande d’amis vit la fièvre de l’insurrection. Ils se nomment Vallès, Verlaine, Courbet, Gill, Marceau, Manon, Dana… Mais le temps des cerises s’achève dans le sang. Les amis sont dispersés, arrêtés ou recherchés.
Dana, en fuite, est condamné à mort, accusé d’avoir participé au massacre des otages de la rue Haxo. Qui était-il ? Communard authentique ? Personnage trouble ? L’homme aux gestes de fumée a laissé derrière lui un halo de mystère. Son souvenir hante Marceau jusqu’à l’obsession. Trente ans plus tard, il croit le reconnaître parmi les figurants du premier western de l’histoire du cinématographe, et n’aura de cesse de retrouver sa trace. Elle croise celles des chercheurs d’absolu, exilés de la vieille Europe, qui parcourent les États-Unis…

Une plaie ouverte a obtenu le Prix Transfuge du meilleur polar 2015

Séquence 1

" Ce matin, c’est le craquement de la glace sur le lac qui l’a tiré du lit. Il l’attendait. Depuis des jours, il l’attendait. Il y avait eu le daim, en lisière de forêt, immobile dans la buée de son haleine. Il y avait eu les bernaches, leur grand V dans le ciel comme un retour de cœurs battants. Il y avait eu la stalactite, fondue à la gouttière. Le dégel du lac était logique. Inéluctable. Il l’a écouté craquer comme on s’étire après un long sommeil, le bois de la cabane en écho. Le temps est venu, il a pensé, ou quelque chose d’approchant. S’il devait le formuler à présent, c’est ce qu’il dirait. Le temps est venu…"